monticule

monticule

monticule [ mɔ̃tikyl ] n. m.
• 1488; bas lat. monticulus, dimin. de mons
Petite montagne. butte, éminence, hauteur.
Par ext. Petite bosse de terrain ( tertre); tas de matériaux. Monticule de pierres. tas.

monticule nom masculin (bas latin monticulus) Petite élévation du sol, naturelle ou artificielle. ● monticule (synonymes) nom masculin (bas latin monticulus) Petite élévation du sol, naturelle ou artificielle.
Synonymes :
- éminence
- taupinière

monticule
n. m. Petite élévation de terrain. Syn. éminence, butte.

⇒MONTICULE, subst. masc.
A. — Élévation naturelle de terrain, généralement de faible importance. Sansfin (...) dit à Mlle Lambert que des malades (...) l'obligeraient à passer deux ou trois jours sans monter au château. Il disait monter parce que le château est situé sur un monticule en face de la mer à un quart de lieue de Carville (STENDHAL, Lamiel, Paris, Trianon, 1842, p.270). Là, à gauche, se trouvait un monticule assez élevé, au sommet duquel la lune blanchissait les ruines d'un moulin à vent (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p.22):
1. Longuement il examina la demeure des Beauchemin. Trapue, massive, et blanchie au lait de chaux, sous son toit noir en déclive douce, elle reposait, avec le fournil collé à elle, sur un monticule, à peine une butte, au coeur d'une touffe de liards.
GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.44.
GÉOMORPHOL. Monticule périglaciaire. Ensemble des protubérances engendrées sous l'effet des alternances de gel ou de dégel (d'apr. Géomorphol. 1979).
P. ext. Proéminence constituée par une accumulation de matières diverses. Vous ne m'avez pas dit non plus qui est-ce qui avait (...) construit cette croix à trois pierres, et élevé ces cinq ou six monticules de gazon que vous ne fauchez pas comme le reste (LAMART., Tailleur pierre, 1851, p.446). Sous un ciel pluvieux, des hommes noirs élèvent un monticule de charbon (J.BOUSQUET,Trad. du silence, 1936, p.64):
2. Je connais le secret des tombeaux où dorment les vieux rois (...). Près d'eux, dans des bassins de porphyre, des femmes qu'ils ont aimées flottent sur des liquides noirs. Leurs trésors sont rangés dans des salles, par losanges, par monticules, par pyramides...
FLAUB., Tentation, 1874, p.196.
B.ANAT. ,,Éminence formée par la partie médiane de la face supérieure du cervelet`` (LITTRÉ-ROBIN 1884). Les lobules du vernis: (...) c) le monticule, divisé lui-même en culmen, antérieur, et déclive, postérieur (G. GÉRARD, Anat. hum. 1912, p.308).
REM. Monticuleux, -euse, adj., hapax. Qui présente un ou plusieurs monticules. Dans des chemins perdus, monticuleux et roux, On les voit se traîner aux abords de leurs trous [les serpents] (ROLLINAT, Névroses, 1883, p.194).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1488 «petite montagne» (N. LE HUEN, Voy. a Jerus., sign. G 4 v° ds GDF. Compl.); 2. 1762 «petite élévation de terrain» (Ac.); 3. 1863 «tas de matériaux, d'objets divers» (FLAUB., Salammbô, t.1, p.144). Empr. au lat. monticulus, dimin. de mons «montagne». Fréq. abs. littér.:257. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 363, b) 643; XXe s.: a) 381, b) 208. Bbg. HASSELROT 20e s. 1972, p.85.

monticule [mɔ̃tikyl] n. m.
ÉTYM. 1488; bas lat. monticulus, dimin. de mons, montis. → Mont.
1 Petite montagne, petit mont. Butte, éminence, hauteur. || Vallée coupée de monticules (→ Caillouteux, cit. 1).
2 Petite bosse de terrain ( Tertre); monceau, tas de matériaux. || Monticule de pierres. Cairn, montjoie. || Monticules entourant les massifs (cit. 13) d'un jardin.
1 Les sentiers sont âpres. Les monticules se couvrent de genêts. L'air est immobile.
Rimbaud, Illuminations, « Enfance », IV.
2 Les deux corbeilles qui se faisaient face (…) ne présentaient plus que de tristes monticules de terre noire.
J. Green, Léviathan, II, II.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Monticule — Mon ti*cule, n. See {Monticle}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • monticule — [män′ti kyo͞ol΄] n. [Fr < LL monticulus, dim. of L mons,MOUNT1] 1. a small mountain or hill 2. a secondary cone of a volcano …   English World dictionary

  • monticule — Monticle Mon ti*cle, n. [L. monticulus, dim. of mons, montis, mountain: cf. F. monticule. See {Mount}, n.] A little mount; a hillock; a small elevation or prominence. [Written also {monticule}.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • monticule — (mon ti ku l ) s. m. 1°   Petit mont. •   Je trouve tout simple que les éruptions des volcans produisent des monticules ; ceux que les fourmis élèvent dans nos jardins sont bien plus étonnants, VOLT. Lett. Hamilt. 17 juin 1773. 2°   Terme d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MONTICULE — s. m. Diminutif de Mont. Petite montagne, simple élévation de terrain. Un monticule couvert de gazon …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • monticule —    Ce mot est masculin, ainsi que mont , dont il est le diminutif; dites, un monticule , s. m …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • monticule — nm., petit mont, tertre, mollard, petite colline, éminence : molâ(r) (Albanais.001 | Samoëns, Thônes) ; bulo (Thônes). E. : Tas. A1) petit monticule de terre, petit tertre : teûmon nm. (Bogève, Cordon, Saxel.002), mata nf. (001), mounyà nf.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Monticule Musique — est une revue trimestrielle destinée aux collectionneurs de documents musicaux et notamment aux médiathécaires francophones depuis 2006. Elle fournit, outre quelques articles développés sur un auteur, une collection, une nouveauté, des centaines… …   Wikipédia en Français

  • MONTICULE — n. m. Petite montagne, simple élévation de terrain …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • monticule — n. [L. dim. mons, mountain] (BRYOZOA: Stenolaemata) A prominence on the colony surface made by a cluster of polymorphs; see macula …   Dictionary of invertebrate zoology

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”